maison-rouge-calechqe

NOLA, la ville qui ne dort jamais avec sa Bourbon Street toujours animée et dans laquelle on peut entendre un groupe de Jazz jouer à n’importe quel moment de la journée. Mais aussi une ville à deux visages où se mélange bourgeoisie, tourisme et pauvreté extrême. C’est la seconde ville que je visite aux États-Unis et dans laquelle je ressens cet écart de manière aussi forte et où cette pauvreté me touche autant. Je vous rassure la ville est tout de même très agréable et bourrée de charme. C’est parti pour une petite visite riche en bons plans.


Mardi après-midi nous revenons de notre Swamp-tours dans le bayou et après un bref passage à l’hotel nous partons à la découverte de la fameuse « Big Easy« . Nous passons à pieds dans la Bourbon Street pour nous rendre dans le Vieux carré français qui est tout simplement le coeur historique de la ville. Jackson-squareJackson Square (anciennement appelé Place d’Armes) parc historique du Vieux Carré de La Nouvelle-Orléans, et National Historic Landmark, avec en fond la cathédrale Saint-Louis, connue également sous le nom de « basilique Saint-Louis-Roi-de-France » et qui est la plus ancienne des États-Unis.

Le Vieux Carré Français

Les petites rues sont charmantes, bordées de maisons typiques au style d’influences espagnoles bien que l’on soit dans le quartier français. Nous avons pris le temps de flâner au milieu des petites rues étroites, en admirant les maisons colorées, les balcons en fer forgé et les jardins et patios. Le quartier est rempli de petits shops trop mignons, d’ateliers d’artistes, de brocantes et d’artisans, mais également de nombreuses boutiques de souvenirs typiques de la Louisiane. maison-rose3fleurs-de-paris

Je suis revenue avec un petit souvenir d’une charmante petite boutique de vêtements et accessoires, Red Lantern, où l’on trouve des pièces vraiment originales et uniques; moi j’ai choisi une jolie robe légère pour l’été. Je vous conseille vivement de vous arrêter jeter un oeil à cette petite place pleine de bonnes surprises.Nous continuons notre balade jusqu’au French Market, le marché couvert du vieux carré français, où nous faisons une petite pause dégustation d’huîtres fraîches (ouvertes devant nous) et d’écrevisses style cajun. Cet endroit du marché situé au début est sympathique, mais le reste ressemble plutôt à un marché parisien d’étales de produits « made in china« . joueurs-echecsSur les trottoirs des joueurs d’échecs se défient


Frenchmen Street

Direction ensuite Frenchmen Street, dans le quartier du Faubourg Marigny, qui abrite quelques places populaires en terme de musique jazz, en plus des petits cafés et restaurants. Nous avons vraiment apprécié cet endroit de la ville et nous y retournerons même le soir pour y passer une partie de la soirée à écouter des groupes de jazz et à profiter du petit marché de nuit avec pleins d’artisans locaux (à faire absolument !).

horloge-orange-et-bleue Sur le chemin nous croisons des diseuses de bonnes aventures, des poètes de rue, des groupes de jazz et la statue de Jeanne d’Arc sur la place de France. groupe-jazz-rue
Nous passons devant le Armstrong Park, nommé ainsi en l’honneur du célèbre jazzman louisianais, et y rentrons par curiosité. Si vous passez devant rentrez-y mais ne faites pas le détour pour y aller; le parc n’a rien de charmant et ne nous a pas donné spécialement envie d’y rester.


Bourbon Street

bourbon-street-by-nightmusical-legends-parkNous profitons de la soirée dans la fameuse Bourbon Street en écoutant un très bon groupe de Jazz au Musical Legends Park, où vous pourrez écouter de la très bonne musique live jour et nuit; et bien sûr nous dégustons un fameux Hurricane, le cocktail traditionnel de la Nouvelle-Orléans, un mélange rouge vif servi dans un grand verre et garni de tranches d’oranges et de cerises.
Dans la même rue vous pourrez boire ce fameux cocktail et bien d’autres, dans un très chouette patio au milieu duquel trône une fontaine de laquelle s’échappe de grandes flammes : bienvenue à Pat O’Brien’s.

Mais en terme d’ambiance et de musique, nous lui préférons largement Frenchmen Street où nous allons finir la soirée.



Les beignets, un incontournable de la Nouvelle-Orléans

Mercredi matin, nous partons gouter les fameux beignets, spécialités de la Nouvelle-Orléans.
Importé par les colons français au 18ème siècle, le beignet, devenu un mets incontournable de la Nouvelle Orléans où il est traditionnellement servi avec un bon café au lait.

[La majorité des personnes vous conseilleront d’aller déguster des beignets au Café du Monde, qui est l’endroit le plus connu de la ville; moi je vous déconseille plutôt d’y aller. Comme tout le monde j’en avais beaucoup entendu parler, mais une fois arrivée devant je me suis dit, l’air interloqué : « quoi ?! C’est ça LE café du monde ?! »… Le lieu est froid, impersonnel et bruyant, il y a une queue impressionnante sur le trottoir, et à l’intérieur vous êtes entassés les uns sur les autres et le service se fait à la chaîne …. Les serveurs vous invitent même à partir une fois que vous avez terminé vos beignets pour laisser la place aux prochains clients.]

Nous décidons donc de nous rendre dans un petit café repéré la veille, et qui n’a absolument rien à voir. Le Café Beignet vous propose évidement de déguster de délicieux beignets mais également des petits déjeuners. Pour moi une omelette (vous choisissez vos ingrédients !), un cappuccino et de très bons beignets (avec un poil trop de sucre 😉 ) ! Et surtout l’endroit est charmant, calme avec un petit patio très agréable où nous prenons notre petit-déjeuner.

cafe-beignetsCafé Beignet, 334 Royal St, New Orleans


Woldenberg Riverfront Park

Après ce petit déjeuner gourmand, nous faisons une petite balade digestive sur les bords du fleuve Mississippi, sur Woldenberg Riverfront Park. Si vous avez le temps de vous y promener, n’hésitez pas. Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de faire un tour en bateau à vapeur [steamboat] mais nous assistons à son départ avec son fameux sifflet, ses musiques typiques et sa roue en bois. Si vous souhaitez embarquer à bord, il vous faudra compter $34 pour la simple croisière jazz et $46 pour la croisière jazz avec repas.
bateau-a-vapeur

Monument des immigrants – dédié aux hommes et aux femmes courageux qui ont quitté leur pays d’origine à la recherche de liberté, d’opportunités et d’une vie meilleure dans un nouveau paysholocaust-memorialL’un des plus récents monuments historiques de la ville est le mémorial de l’Holocauste. Erigé au début des années 2000, il rend hommage aux centaines de milliers de victimes de l’extermination nazie pendant la seconde guerre mondiale. 


Garden District

Il est 15h et nous devons reprendre la route direction la Floride pour la fin de notre Road Trip, mais avant nous faisons un dernier petit arrêt incontournable : Garden district. Nous y avons été en voiture car nous nous sommes arrêtés sur le chemin de départ, mais vous pouvez y aller depuis la Nouvelle Orléans en tramway, et vous plonger le temps d’un instant dans l’univers si bien décrit par Tennesse Williams. Implantées dans un décor luxueux et verdoyant, les immenses maisons du 19eme siècle du Garden District sont classées comme site historique national; Ces énormes demeures sont les anciennes maisons de ville des riches propriétaires de plantation. Nous flânons dans les rues pavées du quartier à l’ombre des chênes durant une bonne heure, avant de conclure notre visite par le cimetière Lafayette qui est l’un des plus ancien cimetière de la ville. Ayant la réputation d’être hanté, le cimetière a lui aussi servi de décor pour le film «Entretien avec un vampire», ainsi que pour le film «Double jeu».

Maison-cheveux-rosesMaison-rose2Maison-rose1

Aujourd’hui le quartier est essentiellement habité par des stars hollywoodiennes comme Nicolas Cage (qui a d’ailleurs acheté la résidence réputée hantée de la tueuse d’esclaves Delphine LaLaurie…), Sandra Bullock , …
C’est aussi dans ce quartier qu’à vécu Mark Twain, auteur des « Aventures de Tom Sawyer » :
« Il est né sur les bords du fleuve Mississippi, Tom Sawyer c’est pour nous tous un ami » !


NO-300-anniversaireLa ville fête cette année, ses 300 ans d’existence.

Bilan de ces 3 jours à NOLA : Loin des grandes villes touristiques classiques riches de monuments à visiter, la Nouvelle-Orléans est une ville où il y a des choses à ressentir et à vivre. Il faut prendre le temps de l’apprécier, de se balader dans les petites rues colorées, de s’imprégner de l’ambiance, des gens, de la musique. La fête et la musique imprègnent la ville, mais son charme prend très clairement le dessus.



» Comme c’était déjà le cas dans mon article sur mon séjour à Charleston, dans cet article je vous propose des activités diverses et variées, mais pensez à nos amis les chevaux et fuyez ces activités qui vous propose des tours de la ville en calèche; cette année encore un cheval d’une de ces sociétés s’est effondré de fatigue et de chaleur en pleine rue à Charleston et dans d’autres villes. «